Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

A Toulouse, Angela Molina ranime l'obscur objet du désir

Au festival Cinespaña à Toulouse, Angela Molina nous a confié ses souvenirs avec Bunuel dont elle a été la dernière héroïne dans Cet obscur objet du désir (à voir sur Universciné)...

 

 

En 1977, après quelques jours de tournage, l'actrice Maria Schneider (Le Dernier tango à Paris, Profession : reporter) déclarait forfait et Bunuel dut trouver d'urgence une remplaçante. Sur les rangs : Angela Molina et Carole Bouquet, toutes jeunes actrices débutantes. Bunuel les engagea toutes deux, divisant le rôle principal féminin entre elles deux et les faisant jouer tour à tour les scènes prévues, quitte à avoir, à l'intérieur d'une même séquence, deux visages et deux corps pour un seul rôle. Mais un rôle de femme qui serait le malicieux symbole de l'éternel féminin

Nous avons demandé à l'actrice espagnole si l'ultime film de l'auteur du Chien andalou était toujours à hauteur de ses premiers chefs d'oeuvres ? Angela Molina ne tarit alors pas d'éloges et lance aux néophytes :  "Et si par hasard, c'est ton premier Bunuel, regarde bien ! parce que ta vie va changer, absolument..."

On vous recommande