Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

René Clément
Réalisateur • Scénariste
Sa biographie

C'est le mal-aimé du cinéma français d'après-guerre. Pas par le public, heureusement, qui a fait un succès à tous, ou presque tous, ses films, mais par la critique complice de la Nouvelle Vague, pour qui il a représenté, avec Jean Delannoy et quelques autres, le cinéma de la qualité française le moins défendable. Pour qui prônait l'improvisation, les scénarios écrits sur le pouce et la caméra dans la rue, René Clément incarnait l'anti-modèle. Une chose est certaine : Clément n'est pas un "auteur", selon la terminologie et la conception alors développées. Pas d'obsession reconnaissable d'un film à l'autre, pas de thèmes personnels, pas d'interventions du cinéaste dans ses œuvres, pas de frémissements : ce n'est ni Jean-Luc Godard ni Pierre Kast. Clément ou l'exécutant froid. Ainsi s'explique sans doute ce fait étrange qu'un réalisateur ayant signé près de vingt films, dont certains figurent dans la liste des "films français incontournables", ayant récolté un Grand Prix à Cannes (La Bataille du rail, 1946), un Oscar du meilleur film étranger (Jeux interdits, 1952), un Lion...
En savoir plus